Leuchsner Georges Ludwig.

Publié le par didier Le Roux

 

Leuchsner Georges Ludwig, (ou Leuxner,) fut converti par Ernest Sohner à Altorf. Il est accidentellement mentionné par Sandius, qui l'appelait Leuschner par erreur. Zeltner donne un récit complet sur lui, dans son "Historia Cryto-Socinianismi;" et le décrit comme un adent propagateur de l'hérésie socinienne. Il était natif de Biberach, une petite ville de Franconie, qui est communément connue sous le nom de Marck Bibrach. Il entra à l'Université d'Altorf, avec son frère, John Leuchsner, le 1er décembre 1595, et y poursuivit  ses études de juriste jusqu'en 1600, quand il avait fini. Le nom, par lequel il était connu parmi les Altorfiens, était Lucesius ou Xenuleius. Il fut relaté par Solner, et cette relation contribua à la formation d'une connaissance intime. C'est Par Sohner que lui furent inculquées les idées du Socinianisme en premier.

 

Smalcius, à la date du 5 juillet 1602; disait, "Ludwig Leuchsner, un noble Franc, vint à Lublin, et je suis allé avec lui et Paul Krokier de Lublin à Solinus." (Apud Zeltn. Pp. 1174, 1175.) Il serait intéressant d'apprendre avec certitude qui était Solinus. Le seul socinien connu pour avoir été appelé Solinus était John Crellius, qui ne pouvait pas, à cette période, être âgé de plus de douze ans. Zeltner, cependant, suspectait que Sohner, dont le nom en latin était parfois écrit Sonnerus, pris de Sonne, (le soleil,) puisse être la personne signifiée. Mais n'est-il pas plus probable, que Solinus soit une erreur pour Socinus? Leuchsner est mentionné comme un de ceux, qui étaient présents, avec Faust Socin et autres, au synode tenu à Rakow, en l'année 1602, dont ce dernier du 7au 19 octobre. Le nom de Paul Krokier est aussi mentionné comme celui qui suivait Leuchsner, et Smalcius était un des ministres présents. Cette combinaison de circonstances, prise en lien avec le fait, qu'il était coutumier parmi les sociniens polonais, à cette période, d'introduire de jeunes hommes prometteurs auprès de Socin, comme la personne la plus influente dans leur corps, donnant un grand poids à la conjoncture ci-dessus, et la rendant à un haut degré probable, que c'était avec Socinus (Socin), et non Solinus, que Smalcius y est allé, accompagné de Ludwig Leuchsner et de Paul Krokier.

 

         Alors à Rakow, Leuchsner fut reconnu comme un Frère et reçu le haut rang de disciple, et après avoir visité différentes parties du monde, il retourna d'Italie pour Nuremberg, dans l'année 1604. Il forma une amitié avec Gittichius, et autres sociniens, et fut très zélé en procurant le Repas du Seigneur parmi les Frères sociniens d'Altorf, quand il y retourna.

 

Après quelques années passées à Altorf, il s'installa à Nuremberg, et son nom apparu parmi les avocats de cette république, de 1607 à 1616,  mais une année qui fut fatale au cryto-socinien de Franconie. Il fut alors placé en détention, sous l'accusation d'hérésie, et refusa plus vigoureusement d'avoir eu une quelconque relation avec le parti Socinien, dans la face de la totale évidence du contraire. Mais étant durement pressé, il admit, qu'il avait autrefois pensé quant à la doctrine de la Trinité, qui excédait toutes les autres en autorité, et bien trop haute pour une investigation, mais il refusa encore et encore, qu'il avait donné son adhésion aux doctrines de Socin. Après il ne fut plus entendu davantage sur lui. Zeltner épilogua qu'il avait quitté Nuremberg, ou bien en fut banni, ou décéda prématurément par anxiété…

 



didier Le Roux
___________________________________________________________________________________________________________________
Le Roux Didier- Unitariens - © 2006 – 2008 Tous droits réservés
"Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse de l'auteur ".

 

 

Publié dans biographies

Commenter cet article