Le Double Catéchisme Ecrit de Biddle partie VII

Publié le par didier Le Roux

(John Biddle's Twofold Scripture Catechism [1654])







Partie 5 – Un Bref Catéchisme pour les enfants
__________________________________________________________________________________________________________________________


CHAP. VII

Des commandements, et ainsi de l'amour pour Dieu et aux hommes…


__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Quel bien un homme doit-il faire pour qu'il puisse avoir la vie éternelle ?
R. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Mt 19 : 17.

Qu. Lesquels ?
R. Tu ne tueras pas, tu ne commettras pas d'adultère, Tu ne voleras pas, Tu ne porteras pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère, et Tu aimeras ton prochain comme toi-même. " Mt 19 : 18, 19.

Qu. Lequel est le plus grand commandement de la Loi ?
R. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit : voilà le plus grand et le premier commandement. Mt 22 : 37, 38.

Qu. Quel est le deuxième commandement qui est comme lui ?
R. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Mt 22 : 39.

Qu. Ces deux commandements sont-ils la somme de tout le reste ?
R. À ces deux commandements se rattache toute la Loi, ainsi que les Prophètes. Mt 22 : 40.

Qu. Le Christ avait-il ajouté un nouveau commandement à ceux dans l'Evangile ? Que dit-il à ses disciples touchant ceci ?
R. Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres ; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. Jn 13 : 34.

Qu. Devons-nous alors aimer les frères au-dessus de nous-mêmes. Pouvez-vous faire apparaître ceci ?
R. Nous devons établir nos vies pour les frères. 1 Jn 3 : 16.

Qu. C'est en effet aimer les frères au-dessus de nous-mêmes, pour projeter nos propres vies pour que nous puissions en sauver d'autres. Le Christ nous a-t-il aimé de cette manière ?
R. Il a donné sa vie pour nous. 1 Jn 3 : 16.

Qu. En quoi consiste l'amour de Dieu ?
R. Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. 1 Jn 5 : 3.

Qu. Mais ne sont-ils pas impossibles et insupportables à être gardés ?
R. Ses commandements ne sont pas pesants. 1 Jn 5 : 3.

Qu. Aimons-nous Dieu de notre propre entente ? Ou parce qu'il nous a contraint par son amour ?
R. Nous l'aimons en raison qu'il a été le premier à nous aimer. 1 Jn 4 : 19.

Qu. En quoi il manifeste son amour ?
R. En ceci s'est manifesté l'amour de Dieu pour nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui. 1 Jn 4 : 9.

Qu. Ne peut-il pas avoir un homme qui aime Dieu, et pourtant si loin d'établir sa vie pour un frère, alors qu'il ne le soulagera pas dans sa nécessité, pour bien qu'il avait les moyens de les faire ?
R. Si quelqu'un, jouissant des biens de ce monde, voit son frère dans la nécessité et lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeurerait-il en lui ? 1 Jn 3 : 17.

Qu. L'amour fraternel n'est-il pas un signe pour nous nous-mêmes que nous sommes des héritiers de la vie ?
R. Nous savons, nous, que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. 1 Jn 3 : 14.

Qu. Ce n'est-il pas un signe pour tous les hommes que nous sommes les disciples du Christ, et ainsi pour la marque infaillible de l'Eglise véritable donnée par le Christ lui-même ? Comment en parle t-il ?
R. A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l'amour les uns pour les autres. Jn 13 : 35.




Partie 5 – Un Bref Catéchisme pour les enfants


__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Quel bien un homme doit-il faire pour qu'il puisse avoir la vie éternelle ?
R. Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements. Mt 19 : 17.

Qu. Lesquels ?
R. Tu ne tueras pas, tu ne commettras pas d'adultère, Tu ne voleras pas, Tu ne porteras pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère, et Tu aimeras ton prochain comme toi-même. " Mt 19 : 18, 19.

Qu. Lequel est le plus grand commandement de la Loi ?
R. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit : voilà le plus grand et le premier commandement. Mt 22 : 37, 38.

Qu. Quel est le deuxième commandement qui est comme lui ?
R. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Mt 22 : 39.

Qu. Ces deux commandements sont-ils la somme de tout le reste ?
R. À ces deux commandements se rattache toute la Loi, ainsi que les Prophètes. Mt 22 : 40.

Qu. Le Christ avait-il ajouté un nouveau commandement à ceux dans l'Evangile ? Que dit-il à ses disciples touchant ceci ?
R. Je vous donne un commandement nouveau : vous aimer les uns les autres ; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. Jn 13 : 34.

Qu. Devons-nous alors aimer les frères au-dessus de nous-mêmes. Pouvez-vous faire apparaître ceci ?
R. Nous devons établir nos vies pour les frères. 1 Jn 3 : 16.

Qu. C'est en effet aimer les frères au-dessus de nous-mêmes, pour projeter nos propres vies pour que nous puissions en sauver d'autres. Le Christ nous a-t-il aimé de cette manière ?
R. Il a donné sa vie pour nous. 1 Jn 3 : 16.

Qu. En quoi consiste l'amour de Dieu ?
R. Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. 1 Jn 5 : 3.

Qu. Mais ne sont-ils pas impossibles et insupportables à être gardés ?
R. Ses commandements ne sont pas pesants. 1 Jn 5 : 3.

Qu. Aimons-nous Dieu de notre propre entente ? Ou parce qu'il nous a contraint par son amour ?
R. Nous l'aimons en raison qu'il a été le premier à nous aimer. 1 Jn 4 : 19.

Qu. En quoi il manifeste son amour ?
R. En ceci s'est manifesté l'amour de Dieu pour nous : Dieu a envoyé son Fils unique dans le monde afin que nous vivions par lui. 1 Jn 4 : 9.

Qu. Ne peut-il pas avoir un homme qui aime Dieu, et pourtant si loin d'établir sa vie pour un frère, alors qu'il ne le soulagera pas dans sa nécessité, pour bien qu'il avait les moyens de les faire ?
R. Si quelqu'un, jouissant des biens de ce monde, voit son frère dans la nécessité et lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeurerait-il en lui ? 1 Jn 3 : 17.

Qu. L'amour fraternel n'est-il pas un signe pour nous nous-mêmes que nous sommes des héritiers de la vie ?
R. Nous savons, nous, que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons nos frères. 1 Jn 3 : 14.

Qu. Ce n'est-il pas un signe pour tous les hommes que nous sommes les disciples du Christ, et ainsi pour la marque infaillible de l'Eglise véritable donnée par le Christ lui-même ? Comment en parle t-il ?
R. A ceci tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : si vous avez de l'amour les uns pour les autres. Jn 13 : 35.




Partie 5 – Un Bref Catéchisme pour les enfants


__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Combien de Fois y a-t-il en commun pour tous les Chrétiens, par lesquelles ils deviennent des enfants de Dieu ?
R. Une Foi. Ep 4 : 4.

Qu. Quelle est cette foi ? Comment en parlait à son sujet l'apôtre Paul aux Chrétiens de son temps ?
R. Car vous êtes tous fils de Dieu, par la foi, dans le Christ Jésus. Ga 3 : 26.

Qu. Comment en parlait l'apôtre Jean ?
R. Quiconque croit que Jésus est le Christ est né de Dieu. 1 Jn 5 :1.

Qu. Quand l'Ecriture donne t'elle un si honorablement témoignage à la foi, alors que nous sommes les enfants de Dieu, et justifiés, et sauvés par elle, quelle foi voulait-il ?
R. La foi opérant par l'amour. Ga 5 : 6.

Qu. Est-ce que les oeuvres donnent la vie et la vigueur à la foi, la rendant capable de justifier et sauver ?
R. La foi, si elle n'a pas d'oeuvres, est morte, étant seule.
Pour comme le corps sans esprit est mort, ainsi la foi sans œuvre est morte également. Jc 2 : 17, 26.




Partie 5 – Un Bref Catéchisme pour les enfants


__________________________________________________________________________________________________________________________


CHAP. IX

De l'Eglise…


__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Dans quelle relation se tient le Christ envers l'Eglise, et l'Eglise envers lui ?
R. Il est aussi la Tête du Corps, c'est-à-dire de l'Église. Co1 : 18.

Qu. Combien avait de tels corps le Christ ?
R. Un corps. Ep 4 : 4.

Qu. À qui l'Ecriture donne t-elle l'appellation d'Eglise ?
R. A ceux qui ont été sanctifiés dans le Christ Jésus, appelés à être saints. 1 Co 1 : 2.

Qu. Où l'église est-elle construite ?
R. Car la construction que vous êtes a pour fondation les apôtres et prophètes, et pour pierre d'angle le Christ Jésus lui-même. En lui toute construction s'ajuste et grandit en un temple saint, dans le Seigneur. Ep 2 : 20, 21.




Partie 5 – Un Bref Catéchisme pour les enfants


__________________________________________________________________________________________________________________________


CHAP. VIII

De la Foi…

__________________________________________________________________________________________________________________________


CHAP. X

De la Résurrection des morts, et du dernier Jugement…


__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Qui doit juger les secrets des hommes au dernier jour ?
R. Dieu. Rm 2 :16.

Qu. Tout seul, ou par un autre ?
R. Par Jésus Christ. Rm 2 :16.

Qu. Par ceci il semblait que le Christ n'est pas Dieu lui-même, mais un délégué par Dieu pour juger le monde.Qu'avait donc indiqué Pierre que lui et ses camarades-apôtres ont été commandés par le Christ de prêcher et d'attester concernant cette chose ?
R. il nous a enjoint de proclamer au Peuple et d'attester qu'il est, lui, le juge établi par Dieu pour les vivants et les morts. Ac 10 : 42.

Qu. Pour quels état et condition ?
R. L'heure où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix, ceux qui auront fait le bien, pour une résurrection de vie, ceux qui auront fait le mal, pour une résurrection de jugement. Jn 5 : 29.

Qu. Les justes entrent-ils alors dans la vie par leurs propres bonnes oeuvres, parmi lesquels les travaux de la charité envers le Christ pour ses pauvres saints affligés, tenant le rang principal ? Que leurs dira le Christ dira à la résurrection ?
R. Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde : Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli : nu et vous m'avez vêtu, malade et vous m'avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir. Mt 25 : 34, 35, 36.

Qu. Les mauvais sont-ils au contraire damnés au feu de l'enfer pour leurs oeuvres mauvaises, parmi lesquels les non charitables envers le Christ pour ses pauvres Saints affligés, est-ce le principal ? Que leurs dira également le Christ à la résurrection ?
R. Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges : Car j'ai eu faim et vous ne m'avez pas donné à manger, j'ai eu soif et vous ne m'avez pas donné à boire, j'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli, nu et vous ne m'avez pas vêtu, malade et prisonnier et vous ne m'avez pas visité. Mt 25 : 41, 42, 43.

Qu. Que répondriez-vous alors de tel pour une personne, alors devriez-vous soutenir à disposition, que les mauvais sont mis dans le feu de l'enfer sur un autre compte plus secret, et pas pour leurs oeuvres mauvaises, telles que la convoitise, la fornication, la souillure, et des semblables ?
R. Que nul ne vous abuse par de vaines raisons : ce sont bien de tels désordres qui attirent la colère de Dieu sur les enfants de la désobéissance. Ep 5 : 6.

Qu. Pourquoi Dieu a-t-il ordonné le Christ pour ressusciter les morts, plutôt que de les ressusciter tout seul ?
R. Car, la mort étant venue par un homme, c'est par un homme aussi que vient la résurrection des morts. 1 Co 15 : 21.

Qu. Comment sont les morts ressuscités en Christ, et avec quel corps vont-ils revenir ? Comment en parle Paul selon la vérité du texte Grec ?
R. Ce que tu sèmes, toi, ne reprend vie s'il ne meurt : Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps à venir, mais un simple grain, soit de blé, soit de quelque autre plante ; et Dieu lui donne un corps à son gré, à chaque semence un corps particulier.
Ainsi en va-t-il de la résurrection des morts : on est semé dans la corruption, on ressuscite dans l'incorruptibilité ; on est semé dans l'ignominie, on ressuscite dans la gloire ; on est semé dans la faiblesse, on ressuscite dans la force ; on est semé corps psychique, on ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps psychique, il y a aussi un corps spirituel. 1Co 15 : 36, 37, 38, 42, 43, 44.

Qu. Pourquoi doit-il être un corps spirituel, et non un de chair ? Pourquoi pas le même corps avant d'avoir été corrompu ?
R. la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume de Dieu, ni la corruption hériter de l'incorruptibilité. 1 Co : 15 : 50.

Qu. N'avait-il pas alors le Christ, qui avait hérité du royaume de l'incorruptibilité du ciel, maintenant un corps spirituel, bien qu'il se soit relevé avec le même charnel qu'il avait avant, qu'il pouvait converser avec les Disciples, et non seulement pour être capables de supporter sa vue, mais soient infailliblement assurés que c'était lui, et pas un autre qui apparaissait à sa place ? Que disait Paul au sujet de ceci ?
R. Le dernier Adam, fait un esprit vivifiant. 1Co 15 : 45.

Qu. Est-ce qu'il est contradictoire d'être un esprit et un corps de chair ?
R. Qu'un esprit n'a ni chair ni os. Lc 24 :39.

Qu. S'il en est ainsi, qu'aucun sauf esprit, et ainsi alors ayant des corps spirituels, peuvent hériter du Royaume du ciel, comment nous qui sommes vivants au dernier jour, et vêtu avec la chair, serons rendu capable d'hériter du Royaume ?
R. En un instant, en un clin d'œil, au son de la trompette finale, (car elle sonnera, la trompette), nous serons changés. Les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons transformés. Que cet être corruptible revête l'incorruptibilité, que cet être mortel revête l'immortalité. 1Co 15 : 52, 53.

Qu. Que doit-il arriver pour nous qui sommes vivants, et aux Saints qui sont trouvés morts au dernier jour, après que les uns aient été changés, et que les autres soient relevés incorruptibles ?
R. Nous les vivants, nous qui serons encore là, nous serons réunis à eux et emportés sur des nuées pour rencontrer le Seigneur dans les airs. Ainsi nous serons avec le Seigneur toujours. 1 Th 4 : 17.

Qu. Dans quel endroit les Saints doivent-ils être avec le Seigneur à tout jamais ?
R. Il avait préparé pour eux une ville. He 11 : 16.

Qu. Quel est le nom de cette ville ?
R. La nouvelle Jérusalem. Ac 3 :12.

Qu. Est-ce que la Nouvelle Jérusalem doit rester dans le ciel pour toujours, ou bien descendre de là ? Et la terre vers laquelle elle doit descendre, doit-elle être la même que celle qui est maintenant, ou une nouvelle terre que Dieu doit faire ? Que disait Jean le Divin au sujet de la descente et de la gloire de cette ville, (montrez le dans une vision après qu'il ait vu la manière du dernier jugement) et concernant les Saints demeurant avec Dieu à l'intérieure ?

R. Puis je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle - car le premier ciel et la première terre ont disparu, et de mer, il n'y en a plus. Je vis la Cité sainte, Jérusalem nouvelle, qui descendait du ciel, de chez Dieu ; elle s'est faite belle, comme une jeune mariée parée pour son époux. J'entendis alors une voix clamer, du trône : " Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il aura sa demeure avec eux ; ils seront son peuple, et lui, Dieu-avec-eux, sera leur Dieu.
Ac 21 : 1, 2, 3.





                                                       FIN

Dieu qui seul est sage, par Jésus Christ, à lui soit la gloire aux siècles des siècles ! Amen. Rm 16 : 27.


Retour début de l'article


__________________________________________________________________________________________________________________________

___________________________________________________________________________________________________________________
Le Roux Didier- Unitariens - © 2007 - Tous droits réservés
"Aucune reproduction, même partielle, autres que celles prévues à l'article L 122-5 du code de la propriété intellectuelle, ne peut être faite de ce site sans l'autorisation expresse de l'auteur ".






__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Qui doit juger les secrets des hommes au dernier jour ?
R. Dieu. Rm 2 :16.

Qu. Tout seul, ou par un autre ?
R. Par Jésus Christ. Rm 2 :16.

Qu. Par ceci il semblait que le Christ n'est pas Dieu lui-même, mais un délégué par Dieu pour juger le monde.Qu'avait donc indiqué Pierre que lui et ses camarades-apôtres ont été commandés par le Christ de prêcher et d'attester concernant cette chose ?
R. il nous a enjoint de proclamer au Peuple et d'attester qu'il est, lui, le juge établi par Dieu pour les vivants et les morts. Ac 10 : 42.

Qu. Pour quels état et condition ?
R. L'heure où tous ceux qui sont dans les tombeaux entendront sa voix, ceux qui auront fait le bien, pour une résurrection de vie, ceux qui auront fait le mal, pour une résurrection de jugement. Jn 5 : 29.

Qu. Les justes entrent-ils alors dans la vie par leurs propres bonnes oeuvres, parmi lesquels les travaux de la charité envers le Christ pour ses pauvres saints affligés, tenant le rang principal ? Que leurs dira le Christ dira à la résurrection ?
R. Venez, les bénis de mon Père, recevez en héritage le Royaume qui vous a été préparé depuis la fondation du monde : Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais un étranger et vous m'avez accueilli : nu et vous m'avez vêtu, malade et vous m'avez visité, prisonnier et vous êtes venus me voir. Mt 25 : 34, 35, 36.

Qu. Les mauvais sont-ils au contraire damnés au feu de l'enfer pour leurs oeuvres mauvaises, parmi lesquels les non charitables envers le Christ pour ses pauvres Saints affligés, est-ce le principal ? Que leurs dira également le Christ à la résurrection ?
R. Allez loin de moi, maudits, dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges : Car j'ai eu faim et vous ne m'avez pas donné à manger, j'ai eu soif et vous ne m'avez pas donné à boire, j'étais un étranger et vous ne m'avez pas accueilli, nu et vous ne m'avez pas vêtu, malade et prisonnier et vous ne m'avez pas visité. Mt 25 : 41, 42, 43.

Qu. Que répondriez-vous alors de tel pour une personne, alors devriez-vous soutenir à disposition, que les mauvais sont mis dans le feu de l'enfer sur un autre compte plus secret, et pas pour leurs oeuvres mauvaises, telles que la convoitise, la fornication, la souillure, et des semblables ?
R. Que nul ne vous abuse par de vaines raisons : ce sont bien de tels désordres qui attirent la colère de Dieu sur les enfants de la désobéissance. Ep 5 : 6.

Qu. Pourquoi Dieu a-t-il ordonné le Christ pour ressusciter les morts, plutôt que de les ressusciter tout seul ?
R. Car, la mort étant venue par un homme, c'est par un homme aussi que vient la résurrection des morts. 1 Co 15 : 21.

Qu. Comment sont les morts ressuscités en Christ, et avec quel corps vont-ils revenir ? Comment en parle Paul selon la vérité du texte Grec ?
R. Ce que tu sèmes, toi, ne reprend vie s'il ne meurt : Et ce que tu sèmes, ce n'est pas le corps à venir, mais un simple grain, soit de blé, soit de quelque autre plante ; et Dieu lui donne un corps à son gré, à chaque semence un corps particulier.
Ainsi en va-t-il de la résurrection des morts : on est semé dans la corruption, on ressuscite dans l'incorruptibilité ; on est semé dans l'ignominie, on ressuscite dans la gloire ; on est semé dans la faiblesse, on ressuscite dans la force ; on est semé corps psychique, on ressuscite corps spirituel. S'il y a un corps psychique, il y a aussi un corps spirituel. 1Co 15 : 36, 37, 38, 42, 43, 44.

Qu. Pourquoi doit-il être un corps spirituel, et non un de chair ? Pourquoi pas le même corps avant d'avoir été corrompu ?
R. la chair et le sang ne peuvent hériter du Royaume de Dieu, ni la corruption hériter de l'incorruptibilité. 1 Co : 15 : 50.

Qu. N'avait-il pas alors le Christ, qui avait hérité du royaume de l'incorruptibilité du ciel, maintenant un corps spirituel, bien qu'il se soit relevé avec le même charnel qu'il avait avant, qu'il pouvait converser avec les Disciples, et non seulement pour être capables de supporter sa vue, mais soient infailliblement assurés que c'était lui, et pas un autre qui apparaissait à sa place ? Que disait Paul au sujet de ceci ?
R. Le dernier Adam, fait un esprit vivifiant. 1Co 15 : 45.

Qu. Est-ce qu'il est contradictoire d'être un esprit et un corps de chair ?
R. Qu'un esprit n'a ni chair ni os. Lc 24 :39.

Qu. S'il en est ainsi, qu'aucun sauf esprit, et ainsi alors ayant des corps spirituels, peuvent hériter du Royaume du ciel, comment nous qui sommes vivants au dernier jour, et vêtu avec la chair, serons rendu capable d'hériter du Royaume ?
R. En un instant, en un clin d'œil, au son de la trompette finale, (car elle sonnera, la trompette), nous serons changés. Les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons transformés. Que cet être corruptible revête l'incorruptibilité, que cet être mortel revête l'immortalité. 1Co 15 : 52, 53.

Qu. Que doit-il arriver pour nous qui sommes vivants, et aux Saints qui sont trouvés morts au dernier jour, après que les uns aient été changés, et que les autres soient relevés incorruptibles ?
R. Nous les vivants, nous qui serons encore là, nous serons réunis à eux et emportés sur des nuées pour rencontrer le Seigneur dans les airs. Ainsi nous serons avec le Seigneur toujours. 1 Th 4 : 17.

Qu. Dans quel endroit les Saints doivent-ils être avec le Seigneur à tout jamais ?
R. Il avait préparé pour eux une ville. He 11 : 16.

Qu. Quel est le nom de cette ville ?
R. La nouvelle Jérusalem. Ac 3 :12.

Qu. Est-ce que la Nouvelle Jérusalem doit rester dans le ciel pour toujours, ou bien descendre de là ? Et la terre vers laquelle elle doit descendre, doit-elle être la même que celle qui est maintenant, ou une nouvelle terre que Dieu doit faire ? Que disait Jean le Divin au sujet de la descente et de la gloire de cette ville, (montrez le dans une vision après qu'il ait vu la manière du dernier jugement) et concernant les Saints demeurant avec Dieu à l'intérieure ?

R. Puis je vis un ciel nouveau, une terre nouvelle - car le premier ciel et la première terre ont disparu, et de mer, il n'y en a plus. Je vis la Cité sainte, Jérusalem nouvelle, qui descendait du ciel, de chez Dieu ; elle s'est faite belle, comme une jeune mariée parée pour son époux. J'entendis alors une voix clamer, du trône : " Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il aura sa demeure avec eux ; ils seront son peuple, et lui, Dieu-avec-eux, sera leur Dieu.
Ac 21 : 1, 2, 3.

Publié dans articles

Commenter cet article