Le Double Catéchisme Ecrit de Biddle partie III

Publié le par didier Le Roux

Partie 2 - Chapitres 6 à 13


_______________________________________________


CHAP. VIII

                                                                            De la fonction prophétique du Christ…

________________________________________________________________
Qu. Christ n'est-il pas digne comme avec le titre de Médiateur, d'avoir aussi celui de Prophète ?
R. Il enverra alors le Christ qui vous a été destiné, Jésus. Moïse, d'abord, a dit : Le Seigneur Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète semblable à moi. Ac 3 : 20, 22.

Qu. Pour autant que Christ était d'être un Prophète comme Moïse, et Moïse avait eu ce privilège au-dessus des autres Prophètes, que Dieu ne lui a pas fait connaître dans une union, ni ne lui a parlé dans un rêve, mais face à face, comme un homme parle à un ami, et l'a présenté similairement au Seigneur, Ex 33 : 11; Nb 12 : 6, 7, 8. Pouvez-vous citer n'importe quel passage de l'Ecriture, lequel avise que Christ a vu Dieu, avant l'accomplissement de sa fonction de Prophète ?
R Ils seront tous enseignés par Dieu. Quiconque s'est mis à l'écoute du Père et à son école vient à moi. Non que personne ait vu le Père, sinon celui qui vient d'auprès de Dieu : celui-là a vu le Père. Jn 6 : 45, 46.

Qu. D'où, il paraît que Christ, comme à Moïse, a entendu de Dieu les choses qu'il parlé ?
R. Moi, un homme qui vous ait dit la vérité, que j'ai entendue de Dieu. Jn 8 : 40.
Mais celui qui m'a envoyé est véridique et je dis au monde ce que j'ai entendu de lui. Mais je dis ce que le Père m'a enseigné. Jn 8 : 26, 28.
Tout ce que j'ai entendu de mon Père , je vous l'ai fait connaître. Jn. 15 : 15.
Les paroles que tu m'as données , je les leur ai données, et ils les ont accueillies. Jn 17 : 8.

Qu. Pouvez-vous citer plus de passages pour prouver que Christ comme un homme est monté dans le ciel, et était ici, et est venu de Dieu du ciel, avant qu'il se présente au monde et a effectué sa fonction Prophétique, ainsi que la conversation de Moïse avec Dieu dans la personne d'un ange portant le nom de Dieu, était une ombre du Christ qui parlait avec Dieu ?
R. Nul n'est monté au ciel, hormis celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme. Jn 3 : 13.
le Fils de l'homme monter là où il était auparavant ?... Jn 6 : 62.
Car je suis descendu du ciel pour faire non pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m'a envoyé. Jn 6 : 38.
Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Jn 6 : 51.
Ce n'est pas Moïse qui vous a donné le pain qui vient du ciel ; mais c'est mon Père qui vous le donne. Car le pain de Dieu, c'est celui qui descend du ciel et donne la vie au monde. Les Juifs alors se mirent à murmurer à son sujet, parce qu'il avait dit : " Je suis le pain descendu du ciel. " Ils disaient : " Celui-là n'est-il pas Jésus, le fils de Joseph, dont nous connaissons le père et la mère ? Comment peut-il dire maintenant : Je suis descendu du ciel ? " Jn 6 : 32, 33, 41, 42.
De même que le Père, qui est vivant, m'a envoyé et que je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi. Voici le pain descendu du ciel. Jn 6 : 57, 58.
Car c'est de Dieu que je suis sorti et que je viens. Joh. 8.42.
Vous, vous êtes d'en bas ; moi, je suis d'en haut. Vous, vous êtes de ce monde, moi, je ne suis pas de ce monde. Jn 8 : 23.
Jésus savait qu'il était venu de Dieu , et allait vers Dieu. Jn 13 :1, 3.
Je suis sorti d'auprès du Père et venu dans le monde. A présent je quitte le monde et je vais vers le Père. Ses disciples lui disent : " Voilà que maintenant tu parles en clair et sans figures Nous savons maintenant que tu sais tout et n'as pas besoin qu'on te questionne. A cela nous croyons que tu es sorti de Dieu. " Jn 16 : 28, 29, 30.
Je les leur ai données, et ils les ont accueillies et ils ont vraiment reconnu que je suis sorti d'auprès de toi , et ils ont cru que tu m'as envoyé. Jon 17 : 8.

Qu. De quelle conséquence était, dans le jugement de Christ lui-même, que ses disciples avaient cru qu'il est venu de Dieu ? Que disait-il ?
R. Car le Père lui-même vous aime, parce que vous m'aimez et que vous croyez que je suis sorti d'auprès de Dieu. Jn 16 : 27.

Qu. Est-ce que Jean le Baptiste n'affirme pas que Christ a surpassé tous les autres, parce qu'il est descendu du ciel ? Que disait-il ?
R. Celui qui vient d'en haut est au-dessus de tous ; celui qui est de la terre (ou, était plutôt de la terre) est terrestre et parle en terrestre (ou, est de la terre). Celui qui vient du ciel témoigne de ce qu'il a vu et entendu, et son témoignage, nul ne l'accueille. Jn 3 : 30, 31, 32.

Qu. Vous avez déjà montré que Christ était comme Moïse en voyant Dieu, et entendant de lui les choses qu'il a parlé. Mais Moïse a dépassé tous autres Prophètes de la même manière du fait qu'il était le seul donateur de loi. Christ était-il donc comme Moïse en donnant la loi aussi ? Il y t-il une mention de sa loi ?
R. Portez les fardeaux les uns des autres et accomplissez ainsi la Loi du Christ. Ga 6 : 2.
Où donc est le droit de se glorifier ? Il est exclu. Par quel genre de loi ? Celle des œuvres ? Non, par une loi de foi. Rm 3 : 27.
La loi de la liberté. Jc 2 : 12.
La loi parfaite de la liberté. Jc 1 : 25.

Qu. Le Christ alors partiellement parfait, corrige t-il en partie la loi de Moïse ? Quelle est la propre détermination du Christ à propos de cette question ?
R. " Vous avez entendu qu'il a été dit aux ancêtres : Tu ne tueras point ; et si quelqu'un tue, il en répondra au tribunal. Eh bien ! Moi je vous dis : Quiconque se fâche contre son frère en répondra au tribunal ; mais s'il dit à son frère : "Crétin ! ", il en répondra au Sanhédrin ; et s'il lui dit : "Renégat ! ", il en répondra dans la géhenne de feu. " Vous avez entendu qu'il a été dit : Tu ne commettras pas l'adultère. Eh bien ! Moi je vous dis : Quiconque regarde une femme pour la désirer a déjà commis, dans son cœur, l'adultère avec elle.
" Vous avez encore entendu qu'il a été dit aux ancêtres : Tu ne te parjureras pas, mais tu t'acquitteras envers le Seigneur de tes serments. Eh bien ! Moi je vous dis de ne pas jurer du tout : ni par le Ciel, car c'est le trône de Dieu, ni par la Terre, car c'est l'escabeau de ses pieds ; ni par Jérusalem, car c'est la Ville du grand Roi. Ne jure pas non plus par ta tête, car tu ne peux en rendre un seul cheveu blanc ou noir. Que votre langage soit : "Oui ? oui", "Non ? non" : ce qu'on dit de plus vient du Mauvais. " Vous avez entendu qu'il a été dit : Œil pour œil et dent pour dent. Eh bien ! Moi je vous dis de ne pas tenir tête au méchant : au contraire, quelqu'un te donne-t-il un soufflet sur la joue droite, tends-lui encore l'autre.
Veut-il te faire un procès et prendre ta tunique, laisse-lui même ton manteau.
Te requiert-il pour une course d'un mille, fais-en deux avec lui. " Vous avez entendu qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi. Eh bien ! Moi je vous dis : Aimez vos ennemis, et priez pour vos persécuteurs. Afin de devenir fils de votre Père qui est aux cieux, car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et sur les injustes. Mt 5 : 21, 22, 27, 28, Etc.

Qu. Vous l'avez fait simplement apparaître que la loi de la foi, ou la nouvelle alliance, de qui Christ était le Médiateur, est meilleure alors que la loi des oeuvres ou l'ancienne alliance, de qui Moïse était le Médiateur, dans le respect des préceptes : elle est aussi meilleure dans le respect des promesses ?
R. Mais à présent, le Christ a obtenu un ministère d'autant plus élevé que meilleure est l'alliance dont il est le médiateur, et fondée sur de meilleures promesses. He 8 : 6.
Car la Loi n'a rien amené à la perfection - et introduite une espérance meilleure. He 7 : 19.

Qu. Où ces meilleures promesses de Dieu touchaient la vie éternelle et l'immortalité cachée dans l'obscurité, et qui n'ont pas été mise en évidence sous la loi ?
R. Le Sauveur Christ Jésus, qui a détruit la mort et fait resplendir la vie et l'immortalité par le moyen de l'Évangile. 2 Tm 1 : 10.

Qu. Bien que les promesses de l'Evangile soient meilleures alors que celles de la loi, elles sont pourtant pas (de même que celles de la loi) proposées sous les conditions de la foi et de persévérance dedans, de sainteté et d'obéissance, de repentir, de souffrir pour Christ et sa vérité. Etc ? Comment parle l'Ecriture de ce moment-là ?
R. Comme Moïse éleva le serpent dans le désert, ainsi faut-il que soit élevé le Fils de l'homme, afin que quiconque croit ait par lui la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle. Qui croit en lui n'est pas jugé ; qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au Nom du Fils unique de Dieu. Qui croit au Fils a la vie éternelle ; qui refuse de croire au Fils ne verra pas la vie ; mais la colère de Dieu demeure sur lui. " Jn 3 : 14, 15, 16, 18, 36.
Jésus dit alors aux Juifs qui l'avaient cru : " Si vous demeurez dans ma parole , vous êtes vraiment mes disciples, Jn 8 :31.
Car nous sommes devenus participants du Christ, si toutefois nous retenons inébranlablement jusqu'à la fin. He 3 : 14.
Tandis que le Christ, lui, l'a été en qualité de fils, à la tête de sa maison. Et sa maison, c'est nous, pourvu que nous gardions l'assurance et la joyeuse fierté de l'espérance. He 3 : 6.
Si donc quelqu'un se préserve des fautes dont je parle, il sera un vase noble, sanctifié, utile au Maître, propre à toute œuvre bonne. 2 Tm 2 : 21
Car si vous vivez selon la chair vous mourrez. Mais si par l'Esprit vous faites mourir les œuvres du corps,
vous vivrez. Rm 8 : 13.
Repentez-vous donc et convertissez-vous,
afin que vos péchés soient effacés. Ac 3 : 19.
Allons ! Rappelle-toi d'où tu es tombé, repens-toi, reprends ta conduite première. Sinon, je vais venir à toi pour changer ton candélabre de son rang, si tu ne te repens. Ap 2 : 6.
Allons ! Repens-toi, sinon je vais bientôt venir à toi pour combattre ces gens avec l'épée de ma bouche. Ap 2 : 16.
Sachant cela, heureux êtes-vous, si vous le faites. Jn 13 : 17.
" Quiconque vient à moi, écoute mes paroles et les met en pratique, je vais vous montrer à qui il est comparable. Il est comparable à un homme qui, bâtissant une maison, a creusé, creusé profond et posé les fondations sur le roc. Mais celui au contraire qui a écouté et n'a pas mis en pratique est comparable à un homme qui aurait bâti sa maison à même le sol, sans fondations. Lc 6 :47, 48, 49.
Si nous tenons ferme,
avec lui nous régnerons. Si nous le renions, lui aussi nous reniera. 2 Tm 2 : 12.
Enfants, et donc héritiers ; héritiers de Dieu, et cohéritiers du Christ, puisque nous souffrons avec lui pour être aussi glorifiés avec lui. Rm 8 : 17.



Partie 2 - Chapitres 6 à 13


Publié dans articles

Commenter cet article