Le Double Catéchisme Ecrit de Biddle partie II

Publié le par didier Le Roux

(John Biddle's Twofold Scripture Catechism [1654])












______________________________________________________________________



CHAP. II

De Dieu…


______________________________________________________________________       Qu. Combien de Dieux de chrétiens existe t-il ?
R. Un Dieu. Ep 4 : 6.

Qu. Qui est ce Dieu unique ?
R. Le Père, de qui sont toutes choses 1 Co 8 : 6.

Qu. Quel est ce Dieu unique ?
R. Un Esprit. Jn 4 : 14.

Qu. Avez-vous de plus amples descriptions de Dieu dans l'Ecriture ?
R. Il est le béni et le seul Potentat, le Roi des rois, et le Seigneur des seigneurs : Qui est le seul à posséder l'immortalité, demeurant dans la lumière qu'aucun homme ne peut approcher, qu'aucun homme l'a vu, ni peut le voir que 1 Tm 6 : 15, 16.
Le Seigneur est grâce, et plein de compassion, lent à se fâcher, et de grande pitié. Le Seigneur est bon en tout, et ses tendres pitiés sont pour toutes ses oeuvres. Ps 145 : 8, 9.

Qu. Dieu n'est-il pas, selon le courant de l'Ecriture, dans un certain endroit, à savoir dans le ciel ?
R. Notre Dieu est dans les cieux. Ps 115 : 3.
Le Seigneur observe du ciel, il est redevable de tous les fils des hommes. De l'endroit de son habitation il observe tous les habitants de la terre. Ps 33 : 13.14.
Ne soyez pas irréfléchi avec votre bouche, et ne laisser pas votre coeur se hâter de prononcer n'importe quoi devant Dieu : pour Dieu qui est dans le ciel, et sur la terre. Ecc 5 : 2.
Regarde en bas de ton l'habitation, du ciel, et béni Israël ton peuple. Dt 26 : 15.
Regarde vers le bas du ciel, et contemple l'habitation de ta sainteté, et de ta gloire. Is 63 : 15.
Ecoute de l'endroit où tu demeures, du ciel. -- Ecoute du ciel, -- Ecoute des cieux, Ecoute du ciel. -- Ecoute du ciel l'endroit de ta demeure. -- Ecoute des cieux, même de l'endroit de demeure. – Ecoute des cieux. Entends des cieux, même de l'endroit où tu demeures. 2 Chron.6 : 2, 23, 25, 2, 30, 33, 35, 39.
Votre Père qui est dans le ciel. Mat 5 : 16, 45, 48.
Votre Père qui est dans le ciel. -- Notre Père qui oeuvre dans le ciel. Mat 6 : 2, 9.
Votre Père qui est dans le ciel. -- Mon Père qui est dans le ciel. Mat 11 : 21.
Dans le ciel leurs anges contemplent toujours le visage de mon Père qui est dans le ciel. Mat 18 : 10.
Ainsi parla Jésus, et levant les yeux au ciel et dit, Père, l'heure est venue, glorifie ton le Fils, afin que ton Fils te glorifie, -- je t'ai glorifié sur la terre. -- Et maintenant, Père glorifie-moi auprès de Père de toi. Jn 17 : 1, 4, 5.
Je suis sorti d'auprès du Père, et venu dans le monde. A présent je quitte le monde, et je vais vers le Père. Jn. 16 : 28.
Jésus a su que son heure était venue, de passer de ce monde vers le Père. Jn.13 : 1.
Et il est plein du Saint Esprit, et regarde constamment dans le ciel, et voit la gloire de Dieu, et Jésus se tient à la main droite de Dieu.
Et dit, je vois les cieux ouverts, et le fils de l'homme debout à la droite de Dieu. Acte. 7 : 55, 56.

Qu. Est-ce que Dieu dans l'Ecriture dit d'avoir une ressemblance, une image similaire, une personne et une forme ?
R. Et Dieu dit, faisons l'homme à notre image, après notre image. -- Si Dieu a créé l'homme à sa propre image, à l'image de Dieu il l'a créé. Gn 1 : 16, 27.
Le jour que Dieu a créé l'homme, il le fit à la ressemblance de Dieu. Gn 5 : 1.
Qui verse le sang de l'homme, par l'homme aura son sang versé, comme à l'image de Dieu, l'homme à été fait. Gn 9 : 6.
Il n'en est pas ainsi de mon serviteur Moïse, toute ma maison lui ait confié. Je lui parle face à face dans l'évidence, non en énigmes et il voit la forme du Seigneur. Nb 12 :7, 8.
Par elle nous bénissons le Seigneur notre Père, et par elle nous maudissons les hommes faits à l'image de Dieu. Jc 3 : 9.
Est-ce pour Dieu que vous proférez des paroles injustes, pour lui ces propos mensongers ? Prenez-vous ainsi son parti, est-ce pour Dieu que vous plaidez ? Jc 13 : 7, 8.
Et le Père, qui m'a envoyé, lui, m'a rendu témoignage. Vous n'avez jamais entendu sa voix, vous n'avez jamais vu sa face. Jn 5 : 37.

Qu. Quel passage de l'Ecriture suggère, pas seulement que les Saints, dans l'état parfait du monde à venir, qui verra Dieu face à face, aussi comprendra ou connaîtra tout de lui ?
R. Mais quand viendra ce qui est parfait, ce qui est partiel disparaîtra. – Car nous voyons, à présent, dans un miroir, en énigme, mais alors se sera face à face. A présent, je connais d'une manière partielle, mais alors je connaîtrai comme je suis venu. 1 Co 13 : 10, 12

Qn. Ni y a t-il pas, selon la substance perpétuelle de l'Ecriture, des affections, ou des passions dans Dieu, comme la colère, la fureur, le zèle, le courroux, l'amour, l'haine, la jalousie, le repentir, le chagrin, la joie, la crainte ?
R. Israël s'était ainsi commis avec le Baal de Péor : et la colère du Seigneur s'enflamma contre lui. Seigneur dit à Moïse, "prends tous les chefs du peuple. Empale-les à la face du soleil pour Seigneur : alors la colère de Seigneur se détournera d'Israël." Nb 25 : 3, 4.
ma fureur sur eux, et je serai soulagé : et ils sauront que le seigneur l'ont parlée dans mon ardeur, quand j'ai accompli ma fureur dans eux. Ez 5. 13.
Moïse s'efforça d'apaiser Yahvé son Dieu et dit : a sollicité le seigneur son Dieu, et a dit : "pourquoi, Yahvé, ta colère s'enflammerait-elle contre ton peuple que tu as fait sortir de l'Egypte par ta grande force et ta main puissante ?" pour quoi les égyptiens diraient-ils : "C'est par méchanceté qu'il les a fait sortir, pour les faire périr dans les montagnes et les exterminer de la face de la terre" ? Reviens de ta colère ardente. Ex 32 : 11, 12.
La colère de Dieu est indiquée du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes, qui tiennent la vérité dans l'injustice ; Rm 1 : 18.
Dieu de la charité et de la paix sera avec vous. 2 Co 13 : 11.
Et nous, nous avons reconnu l'amour que Dieu a pour nous, parce que Dieu est amour. -- Dieu est amour, celui qui demeure dans l'amour demeure en Dieu, et Dieu demeure en lui. 1 Jn 4 : 8,16.
Seigneur ! Au matin tu écoutes ma voix; au matin je m prépare pour toi et je reste aux aguets. Tu n'es pas un Dieu agréant l'impiété, tu détestes tous les travailleurs de l'iniquité. Ps 5 : 4, 5.
Béni soit le Dieu et Père de notre seigneur Jésus le Christ, le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation. 2 Co 1 : 3.
Dieu qui est riche en miséricorde. Ep 2 : 4.
Dieu de toutes grâces. 1 P 5 : 10.
Le Seigneur Dieu, riche en grâce et en fidélité. Ex 34 : 6.
Moi Seigneur ton Dieu, je suis un Dieu jaloux. Ex 20 : 5.
Ils m'ont rendu jaloux avec un néant de dieu. Dt 32 : 21.
Et le Seigneur renonça à faire le mal dont il avait menacé son peuple. Ex 32 : 14.
Et il s'est repenti le seigneur qu'il avait fait à homme sur la terre, et elle s'est affligée l'à son coeur.
Yahvé dit :" je vais effacer de la surface du sol les hommes que j'ai créés – depuis l'homme, jusqu'aux bestiaux, aux bestioles et aux oiseaux du ciel -, car je me repens de les avoir faits." Gn 6 : 7.
Et ils firent disparaître de chez eux les dieux de l'étranger et ils serviront Yahvé. Alors le Seigneur ne supportera pas plus longtemps la souffrance d'Israël. Jg 10 : 16.
Car de nouveau le Seigneur prendra plaisir à ton bonheur, comme il avait pris plaisir au bonheur de tes pères. Dt 30 : 9.
J'ai dit : je les réduirais bien en poussière, j'abolirais leur souvenir parmi les hommes, si je craignais l'arrogance de l'ennemi. Que leurs adversaires ne s'y trompent pas ! Qu'ils ne disent pas : " Notre main l'emporte, et le Seigneur n'y est pour rien." Dt 32 : 26, 27.

Qu. Est-ce que Dieu ne connaît pas toutes nos pensées, mots et actions ?
R. Que je me lève ou m'assoie, tu le sais, tu perces de loin mes pensées, quand je marche ou je me couche, tu le sens, mes chemins te sont tous familiers. La parole n'est pas encore sur ma langue, et voici, Seigneur tu la connais toute entière. Ps 139 : 2, 3, 4.

Qu. Est-ce que pour nos actions libres, lesquelles ne sont pas passées, ni présentes, mais peuvent par la suite l'une ou l'autre être ou ne pas être, quels sont les passages principaux de l'Ecriture, d'où ils sont habituellement recueillis, que Dieu ne connait pas de telles actions, jusqu'à ce qu'elles viennent à être faites, il y a de telles actions ?
R. Le Seigneur Dieu modela encore du sol toutes les bêtes sauvages et tous les oiseaux du ciel, et il les amena à l'homme, pour voir comment celui-ci les appellerait. Gn.2 : 19.

Puis Yahvé Dieu dit : " Voilà que l'hommes est devenu comme l'un de nous, pour connaître le bien et le mal ! Qu'il n'étende pas maintenant la main, ne cueille aussi de l'arbre de vie, n'en mange et ne vive pas toujours !" Gn 3 : 22.
Et Yahvé vit que la méchanceté de l'homme était grande dans la terre, et que son coeur ne formait que de mauvais desseins à longueur de journées pensées. Le Seigneur se repentit d'avoir fait homme sur la terre, et il s'affligea dans son coeur. Yahvé dit :" je vais effacer de la surface du sol les hommes que j'ai créés – depuis l'homme, jusqu'aux bestiaux, aux bestioles et aux oiseaux du ciel -, car je me repens de les avoir faits." Gn 6 : 5, 6, 7.
Après ces événements, il arriva que Dieu éprouva Abraham et lui dit : " Prends ton fils, ton unique, celui que tu chéris, Isaac, et va-t'en au pays de Moriyya, et là tu l'offriras en holocauste sur une montagne que je t"indiquerai." Abraham étendit la main et saisit le couteau pour immoler son fils. Mais l'ange de Yahvé l'appela du ciel et dit : "Abraham ! Abraham !" Il répondit : "Me voici !" L'ange lui dit : "N'étends pas la main contre l'enfant ! Ne lui fait aucun mal ! Je sais maintenant que tu crains Dieu : tu n'as pas refusé ton fils unique." Gn 22 : 1, 2, 10-12.
Dieu dit encore à Moïse : "Tu parleras ainsi aux Israélites : 'Yahvé, le Dieu de vos pères, le Dieu d'Abraham, le Dieu de Jacob m'a envoyé vers vous, C’est mon nom pour toujours, c'est ainsi que l'on m'invoquera de génération en génération." "Va, réuni les anciens d'Israël et dis-leur : 'Yahvé le Dieu de vos pères m'est apparu – Le Dieu d'Abraham, d'Isaac et de Jacob – et il m'a dit : je vous ai visité et j'ai vu ce qu'on vous fait en Egypte" Ils écouteront ta voix et vous irez, toi et les anciens d'Israël, trouver le Roi d'Egypte et vous lui dirait : 'Yahvé le Dieu des hébreux est venu à notre rencontre. Toi, permets-nous d'aller à trois jours de marche dans le désert pour sacrifier à Yahvé notre Dieu'. Ex 3 : 15, 16,18.
Moïse reprit la parole et dit : " Et s'il ne me croient pas et n'écoutent pas ma voix, mais me disent : Yahvé ne t'ai pas apparu ?" Le Seigneur lui dit : "Qu'as-tu en main ? – un bâton, dit-il. – jette-le à terre", lui dit Yahvé. Moïse le jeta à terre, le bâton se changea en serpent et Moïse fuit devant lui. Yahvé dit à Moïse : "Avance la main et prend le par la queue." Il avança la main et le pris, et dans la main il redevint in bâton. " Afin qu'ils croient que Yahvé t'est apparu, le Dieu de leurs pères, le Dieu de d'Abraham, le Dieu d'Isaac et le Dieu de Jacob. " Yahvé lui dit encore : Mets ta main dans ton sein." Il mit la main dans son sein et le retira, et voici que sa main était lépreuse, blanche comme neige. Yahvé lui dit : "Remets ta main dans ton sein." Il remis la main dans son sein et retira sa main de son sein, et voici qu'elle était redevenu comme le reste de son corps. "Ainsi, s'ils ne te croient pas et ne sont pas convaincus par le premier signe, ils croiront à cause du second signe. Et s'ils ne croient pas même avec ces deux signes, et qu'il n'écoutent pas ta voix, tu prendras de l'eau du fleuve et tu le répandra par terre, et l'eau que tu auras puisée au fleuve se changera en sang sur la terre sèche". Ex 4 : 1-9.
Alors Pharaon eut laissé partir le peuple, Dieu ne lui fit pas prendre la route du pays des Philistins, bien qu'elle fut plus proche, car Dieu s'était dit qu'à la vue des combats le peuple pourrait se repentir et retourner en Egypte. Ex 13 :17.
Le Seigneur dit à Moïse : "Je vais faire pleuvoir pour vous du pain du haut du ciel. Les gens sortiront et recueilleront chaque jour leur ration du jour ; je veux ainsi les mettre à l'épreuve pour qu'ils marchent selon ma loi oui ou non." Ex 16 : 4.
Et le Seigneur renonça à faire le mal dont il avait menacé son peuple. Ex 32 : 14. "J'ai entendu les plaintes qui murmurent contre moi les israélites. Je vous le jure que vous n'entrerez pas dans ce pays où, levant la main, j'avais fait serment de vous établir". Nb 14 : 27, 30.
Souviens-toi de tout le chemin que le Seigneur ton Dieu t'a fait faire pendant quarante ans dans le désert, afin de t'humilier, de t'éprouver et de connaître le fond de ton cœur : allais- tu ou non garder ses commandements ? Dt 8 : 2.
C'est le Seigneur votre Dieu qui vous éprouve pour savoir si vraiment voua aimez le Seigneur votre Dieu de tout votre cœur et de toute vote âme. Dt 13 : 4.
J'ai dit : Je les réduirais bien en poussière, j'abolirais leur souvenir parmi les hommes, si je ne craignais l'arrogance de l'ennemi. Que leurs adversaires ne s'y trompent pas ! Qu'ils ne disent pas : " Notre main l'emporte, et le Seigneur n'y est pour rien. " Dt 32 : 26, 27.
Voici les nations que le Seigneur a laissé subsister afin de mettre par elles à l'épreuve tous les Israélites qui n'avaient connu aucune des guerres de Canaan. Ils servirent à éprouver Israël, pour savoir s'ils garderaient les commandements que le Seigneur avait donnés à leurs pères par l'intermédiaire de Moïse. Jg 3 : 1, 4.
C'est pourquoi - oracle de Yahvé, Dieu d'Israël - j'avais bien dit que ta maison et la maison de ton père marcheraient en ma présence pour toujours, mais maintenant - oracle de Yahvé - je m'en garderai ! Car j'honore ceux qui m'honorent et ceux qui me méprisent sont traités comme rien. 1S 2 : 30.
La parole du Seigneur fut adressée à Samuel en ces termes : " Je me repens d'avoir donné la royauté à Saül, car il s'est détourné de moi et n'a pas exécuté mes ordres. " Samuel s'enflamma et cria vers le Seigneur pendant toute la nuit. 1 S 15 : 10, 11.
Ézéchias réussit dans toutes ses entreprises. Et même avec les interprètes des officiers babyloniens envoyés près de lui pour enquêter sur le miracle qui avait eu lieu dans le pays, c'est pour l'éprouver que Dieu l'abandonne, et pour connaître le fond de son cœur. 2 Ch 32 : 30, 31.
Que pouvais-je encore faire pour ma vigne que je n'aie faite ? Pourquoi espérais-je avoir de beaux raisins, et a-t-elle donné des raisins sauvages ? Is 5 : 4.
Peut-être écouteront-ils et se détourneront-ils chacun de sa voie perverse : alors je me repentirai du malheur que je suis en train de méditer contre eux pour la perversité de leurs actes. Jr 26 : 2, 3.
La quatrième année de Joiaqim, fils de Josias, roi de Juda, la parole que voici fut adressée à Jérémie de la part de Yahvé. Prends un rouleau et écris dessus toutes les paroles que je t'ai adressées touchant Israël, Juda et toutes les nations, depuis le jour où je commençai à te parler au temps de Josias jusqu'aujourd'hui. Peut-être qu'en entendant tout le mal que j'ai dessein de leur faire, ceux de la maison de Juda reviendront chacun de sa voie mauvaise; alors je pourrai pardonner leur iniquité et leur péché. J. 36 : 1, 2, 3.
La parole du Seigneur me fut adressée en ces termes : Et toi, fils d'homme, fais-toi un bagage d'exilé et pars en exil sous leurs yeux. Tu partiras du lieu où tu te trouves vers un autre lieu, à leurs yeux. Peut-être reconnaîtront-ils qu'ils sont une engeance de rebelles. Ez 12 : 1, 3.
N'entretenez aucun souci ; mais en tout besoin recourez à l'oraison et à la prière, pénétrées d'action de grâces, pour présenter vos requêtes à Dieu. Ph 4 : 6.
Seulement, Dieu nous ayant confié l'Évangile après nous avoir éprouvés, nous prêchons en conséquence, cherchant à plaire non pas aux hommes mais à Dieu qui éprouve nos cœurs. 1 Th 2 : 4.

Qu. Comment devons-nous adorer Dieu ?
R. Dieu est esprit, et ceux qui adorent, c'est en esprit et en vérité qu'ils doivent adorer. Jn 4 : 24.

Qu. Comment une personne doit-elle l'aimer ?
R. Tu aimeras Yahvé ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton pouvoir. Dt 6 : 5.

Qu. Pouvons-nous l'aimer avec tout le coeur, s'il était trois ? Ou si son unité est la cause insinuée par Moïse, pourquoi nous devons l'a mer ainsi ? Comment sonder les mots selon * la vérité du texte hébraïque ? [*Voir la traduction de Ainsworth]
R. Écoute, Israël : Yahvé notre Dieu est le seul Yahvé. Dt 6 : 4.

Qu. En quoi consiste l'amour de Dieu ?
R. Car l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. 1 Jn 5 : 3.
Mais celui qui garde sa parole, c'est en lui vraiment que l'amour de Dieu est accompli. 1 Jn 2 : 5.

Qu. Que doit-on dire, si un homme dit aimer Dieu, et dans le même temps haï son frère ?
R. Si quelqu'un dit : " J'aime Dieu " et qu'il déteste son frère, c'est un menteur : celui qui n'aime pas son frère, qu'il voit, ne saurait aimer le Dieu qu'il ne voit pas. 1 Jn 4 : 20.

Qu. Quel avantage ce sera por vous, de savoir le Père le seul vrai Dieu ? Comment parlait le Christ dans sa prière au Père, à propos de cette chose ?
R. Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seulvéritable Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ. Jn 17 : 3.



Partie 1 - Chapitres 1 à 5


__________________________________________________________________________________________________________________________


CHAP. III

De la Création…


__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Le ciel et la terre de toute l'éternité existaient-ils, ou ont-ils étaient créés à un certain moment ? Et par qui ?
R. Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre. Gn 1 : 1.

Qu. En combien de temps Dieu les a faits ?
R. Car en six jours Yahvé a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qu'ils contiennent, mais il s'est reposé le septième jour, c'est pourquoi Yahvé a béni le jour du sabbat et l'a consacré. Ex 20 : 11.

Qu. Comment Dieu a créé l'homme ?
R. Alors Yahvé Dieu modela l'homme avec la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l'homme devint un être vivant. Gn 2 :7.

Qu. Comment a-t-'il créé la femme ?
R. Alors Yahvé Dieu fit tomber une torpeur sur l'homme, qui s'endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. Puis, de la côte qu'il avait tirée de l'homme, Yahvé Dieu façonna une femme et l'amena à l'homme. Gn 2 : 21, 22.

Qu. Pourquoi a-t-elle était appelée femme ?
R. Celle-ci sera appelée femme, car elle fut tirée de l'homme, celle-ci ! Gn 2 : 23.

Qu. Que Moïse conclut-il d'elle étant faite femme, et amenée vers l'homme ?
R. C'est pourquoi l'homme quitte son père et sa mère et s'attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair. Gn.2 : 24.

Qu. Où Dieu a mis l'homme, après l'avoir créé ?
R. Yahvé Dieu planta un jardin en Éden, à l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait modelé. Gn 2 : 8.

Qu. Où Dieu a mis l'homme, après l'avoir créé ?
R. Yahvé Dieu planta un jardin en Éden, à l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait modelé. Gn 2 : 8.

Qu. L'homme a-t-il été trompé pour manger du fruit défendu ?
R. Et ce n'est pas Adam qui se laissa séduire, mais la femme qui, séduite, se rendit coupable de transgression. 1 Tm 2 :14.

Qu. Par qui la femme a-t-elle était décidée ?
R. Le serpent a séduit Eve avec subtilité. 2 Co 11 : 3.

Qu. Comment la femme a-t-elle été persuadée de manger du fruit interdit ? Et l'homme ?
R. La femme vit que l'arbre était bon à manger et séduisant à voir, et qu'il était, cet arbre, désirable pour acquérir le discernement. Elle prit de son fruit et mangea. Elle en donna aussi à son mari, qui était avec elle, et il mangea. Gn 3 : 6.

Qu. Quel effet a-t-il suivi de l'avoir mangé ?
R. Alors leurs yeux à tous deux s'ouvrirent et ils connurent qu'ils étaient nus; il cousirent des feuilles de figuier et se firent des pagnes. Gn 3 : 7.

Qu. Le fait du péché de nos premiers parents en mangeant du fruit interdit a-t-il amené sur eux et sur leur postérité la culpabilité des tourments de l'enfer, de défigurer l'image de Dieu dans eux, d'assombrir leur compréhension, d'asservir leur volonté, de les priver du pouvoir de faire le bien, et de la cause de la mortalité ?
Si non, quelles sont les vraies peines que Dieu a dénoncées contre eux pour l'infraction dite ?
R. A la femme, il dit : Je multiplierai les peines de tes grossesses, dans la peine tu enfanteras des fils. Ta convoitise te poussera vers ton mari et lui dominera sur toi. A l'homme, il dit : Parce que tu as écouté la voix de ta femme et que tu as mangé de l'arbre dont je t'avais interdit de manger, maudit soit le sol à cause de toi ! A force de peines tu en tireras subsistance tous les jours de ta vie. Il produira pour toi épines et chardons et tu mangeras l'herbe des champs. A la sueur de ton visage tu mangeras ton pain, jusqu'à ce que tu retournes au sol, puisque tu en fus tiré. Car tu es glaise et tu retourneras à la glaise. Gn 3 : 16, 17, 18, 19.

__________________________________________________________________________________________________________________________


CHAP. IV

De Christ Jésus…


__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Combien il-y- a-t-il de seigneurs pour les Chrétiens, par quel moyen sont-ils distingués d'un seul Dieu ?
R. Un Seigneur. Ep 4 : 5.

Qu. Qui est ce seul Seigneur ?
R. Jésus Christ, par qui sont toutes choses. 1 Co 8 : 6.

Qu. Comment le Christ est né ?
R. Or telle fut la genèse de Jésus Christ. Marie, sa mère, était fiancée à Joseph : or, avant qu'ils eussent mené vie commune, elle se trouva enceinte par le fait de l'Esprit Saint. Mt 1 : 18.
Et l'ange lui dit : " Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut. Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ; Mais Marie dit à l'ange : " Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme ? " L'ange lui répondit : " L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi l'être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. Lc 1 : 30, 31, 32, 34, 35.

Qu. Comment Jésus est devenu le Seigneur, selon l'opinion de Paul ?
R. Car le Christ est mort et revenu à la vie pour être le Seigneur des morts et des vivants. Rm 14 : 9.

Qu. Que disait l'apôtre Pierre au sujet de la période et de la façon dont il est devenu le Seigneur ?
R. Dieu l'a ressuscité, ce Jésus ; nous en sommes tous témoins. Et maintenant, exalté par la droite de Dieu, il a reçu du Père l'Esprit Saint, objet de la promesse, et l'a répandu. C'est là ce que vous voyez et entendez. " Que toute la maison d'Israël le sache donc avec certitude : Dieu l'a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous, vous avez crucifié. " Ac 2 : 32, 33, 36.

Qu. Jésus ne prouve t-il pas lui-même être Dieu par ses miracles ? Et n'a t-il pas fait ces miracles pas sa propre nature Divine à lui, parce qu'il était Dieu lui-même ? Quelle est la conclusion de l'Apôtre Pierre à ce sujet ?
R. Jésus le Nazaréen,
cet homme que Dieu a accrédité auprès de vous par les miracles, prodiges et signes qu'il a opérés par lui au milieu de vous, ainsi que vous le savez vous-mêmes, Ac 2 : 22.
Comment Dieu l'a oint de l'Esprit Saint et de puissance
, lui qui a passé en faisant le bien et en guérissant tous ceux qui étaient tombés au pouvoir du diable ; car Dieu était avec lui. Ac 10 : 38.

Qu. Christ ne pouvait-il pas faire toutes choses lui-même ? Et n'était pas le Fils éternel de Dieu qui prit chair de lui, à qui la nature humaine du Christ était personnellement unie, qui travaillait à tous ses travaux ? Répondre à ces choses par les mots du Fils lui-même.
R. " En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, qu'il ne le voie faire au Père ; ce que fait celui-ci, le Fils le fait pareillement. Car le Père aime le Fils, et lui montre tout ce qu'il fait ; et il lui montrera des œuvres plus grandes que celles-ci, à vous en stupéfier. Je ne puis rien faire de moi-même. Jn 5 : 19, 20, 30.
Mais le Père demeurant en moi fait ses œuvres. Jn 14 : 10

Qu. Quelle raison fait le Fils un débiteur, pourquoi le Père ne l'a pas abandonné, et ne l'a pas mis hors de faveur ? Ce n'était-il pas en raison qu'il était de la même essence que lui, pour que soit impossible pour le Père de l'abandonner, ou cesser de l'aimer ?
R. Quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous saurez que Je Suis et que je ne fais rien de moi-même, il ne m'a pas laissé seul, parce que je fais toujours ce qui lui plaît. Jn 8 : 28, 29. Comme le Père m'a aimé, moi aussi je vous ai aimés. Demeurez en mon amour.
Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez en mon amour, comme moi j'ai gardé les commandements de mon Père et je demeure en son amour. Jn 15 : 9, 10.

Qu. L'Ecriture avoue-t-elle Christ être le Fils de Dieu parce qu'il a été engendré éternellement de l'essence Divine, ou pour d'autres raisons l'acceptant seulement comme un homme ? Répéter les passages dans ce but.
R. Et l'ange lui dit : " Sois sans crainte, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu. Voici que tu concevras dans ton sein et enfanteras un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus. Il sera grand, et sera appelé Fils du Très-Haut . Le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père ; Mais Marie dit à l'ange : " Comment cela sera-t-il, puisque je ne connais pas d'homme ? " L'ange lui répondit : " L'Esprit Saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te prendra sous son ombre ; c'est pourquoi l'être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. Lc 1 :30, 31, 32, 34, 35.
A celui que le Père a sanctifié et envoyé dans le monde vous dites : "Tu blasphèmes", parce que j'ai dit : "Je suis Fils de Dieu" ! Jn. 10 :36
Et nous, nous vous annonçons la Bonne Nouvelle : la promesse faite à nos pères, Dieu l'a accomplie en notre faveur à nous, leurs enfants : il a ressuscité Jésus. Ainsi est-il écrit dans les psaumes : Tu es mon fils, moi-même aujourd'hui je t'ai engendré. Ac 13 : 32, 33.
Et par Jésus Christ, le témoin fidèle, le Premier-né d'entre les morts. Ap 1 : 5.
Et il est aussi la Tête du Corps, c'est-à-dire de l'Église : Il est le Principe, Premier-né d'entre les morts Col 1 : 18.
Devenu d'autant supérieur alors aux anges que le nom qu'il a reçu en héritage est incomparable au leur. Auquel des anges, en effet, Dieu a-t-il jamais dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré ? Et encore : Je serai pour lui un père, et lui sera pour moi un fils. He 1 : 4, 5.
De même ce n'est pas le Christ qui s'est attribué à soi-même la gloire de devenir grand prêtre, mais il l'a reçue de celui qui lui a dit : Tu es mon fils, moi, aujourd'hui, je t'ai engendré. He 5 : 5.
Car ceux que d'avance il a discernés, il les a aussi prédestinés à reproduire l'image de son Fils, afin qu'il soit l'aîné d'une multitude de frères. Rm 8 : 29.

Qu. Que disait le Fils lui-même à propos de la prérogative de Dieu le Père au-dessus de lui ?
R. Si vous m'aimiez, vous vous réjouiriez de ce que je vais vers le Père, parce que le Père est plus grand que moi. Jn 14 : 28.
Quant à la date de ce jour, ou à l'heure, personne ne les connaît, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, personne que le Père. Mc13 : 32.
Quant à la date de ce jour, et à l'heure, personne ne les connaît, ni les anges des cieux, ni le Fils, personne que le Père, seul. Mt. 24 : 36.

Qu. Que disait l'apôtre Paul ?
R. Puis ce sera la fin, lorsqu'il remettra la royauté à Dieu le Père.
Et lorsque toutes choses lui auront été soumises, alors le Fils lui-même se soumettra à Celui qui lui a tout soumis, afin que Dieu soit tout en tous. 1 Co 15 : 24, 28.
Je veux cependant que vous le sachiez : le chef de tout homme, c'est le Christ ; le chef de la femme, c'est
l'homme ; et le chef du Christ, c'est Dieu. 1 Co 11 : 3.
Tout est à vous, mais vous êtes au Christ, et le Christ est à Dieu. 1 Co 3 : 22, 23.

Qu. Pourtant Christ n'est-il pas digne, du titre de Seigneur, donc aussi celui de Dieu, dans les Ecritures ?
R. Thomas lui répondit : " Mon Seigneur et mon Dieu ! " Jn 20 : 28.

Qu. Etait-il aussi le Dieu de Thomas, alors que lui-même, dans le même temps n'avait pas reconnu un autre pour être son Dieu ?
R. Jésus lui dit : " Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va trouver mes frères et dis-leur : je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu. " Jn 20 : 17.
Le vainqueur, je le ferai colonne dans le temple de mon Dieu : il n'en sortira plus jamais et je graverai sur lui le nom de mon Dieu, et le nom de la Cité de mon Dieu, la nouvelle Jérusalem qui descend du Ciel, de chez mon Dieu , et le nom nouveau que je porte. Ap 3 : 12.

Qu. Avez-vous n'importe quel passage de l'Ecriture où Christ, en même temps qu'il avait l'appellation de Dieu qui lui été donnée, ait dit être un Dieu ?
R. il dit à son Fils : Ton trône, ô Dieu , subsiste dans les siècles des siècles, et : Le sceptre de droiture est le sceptre de sa royauté. Tu as aimé la justice et tu as haï l'impiété. C'est pourquoi, Dieu, ton Dieu t'a oint d'une huile d'allégresse de préférence à tes compagnons. He 1 : 8, 9.
__________________________________________________________________________________________________________________________



CHAP. V

Du Saint Esprit…


__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Combien il y a-il de Saint Esprit pour les Chrétiens ?
R. R. Un Esprit. Ep 4 : 4.

Qu. En quoi consiste la prérogative de l'Esprit Saint au-dessus des autres esprits ?
R. R. Car c'est à nous que Dieu l'a révélé par l'Esprit ; l'Esprit en effet sonde tout, jusqu'aux profondeurs de Dieu. Qui donc entre les hommes sait ce qui concerne l'homme, sinon l'esprit de l'homme qui est en lui ? De même, nul ne connaît ce qui concerne Dieu, sinon l'Esprit de Dieu. 1 Co 2 : 10, 11.

Qu. D'où l'Esprit Saint est-il envoyé ?
R. R. Il vient du ciel. 1 P 1 : 12.

Qu. Par qui ?
R. R. C'est que Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de son Fils. Ga 4 : 6.

Qu. Christ n'affirme-t-il pas qu'il l'envoie aussi ? Que dit-il ?
R. Car si je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas vers vous ; mais si je pars, je vous l'enverrai. Jn 16 : 7.

Qu. Jésus avait-il toujours le pouvoir d'envoyer l'Esprit Saint, ou l'a-t-il obtenu un certain temps ?
R. Dieu l'a ressuscité, ce Jésus ; nous en sommes tous témoins.
Et maintenant, exalté par la droite de Dieu, il a reçu du Père l'Esprit Saint, objet de la promesse, et l'a répandu. C'est là ce que vous voyez et entendez. Ac 2 : 32,33.
Il parlait de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient cru en lui ; car il n'y avait pas encore d'Esprit, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié. Jn 7 : 39.


Qu. Quels sont en général les avantages qu'obtiennent les chrétiens par l'Esprit Saint ?
R. Aussi bien est-ce en un seul Esprit que nous tous avons été baptisés en un seul corps, Juifs ou Grecs, esclaves ou hommes libres, et tous nous avons été abreuvés d'un seul Esprit. 1Co 12 : 13.
L'Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu. Pareillement
l'Esprit vient au secours de notre faiblesse ; car nous ne savons que demander pour prier comme il faut ; mais l'Esprit lui-même intercède pour nous en des gémissements ineffables, et Celui qui sonde les cœurs sait quel est le désir de l'Esprit et que son intercession pour les saints correspond aux vues de Dieu. Rm 8 : 16, 26, 27.
Et l'espérance ne déçoit point, parce que l'amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par le Saint Esprit qui nous fut donné. Rm 5 : 5.
Et c'est lui-même qui nous a fait connaître votre dilection dans l'Esprit. Col 1 : 8.
Daigne le Dieu de notre Seigneur Jésus Christ, le Père de la gloire, vous donner un esprit de sagesse et de révélation, qui vous le fasse vraiment connaître ! Ep 1 : 17.
Que le Dieu de l'espérance vous donne en plénitude dans votre acte de foi la joie et la paix, afin que l'espérance surabonde en vous par la vertu de l'Esprit Saint. Rm 15 : 13.
Car le règne de Dieu n'est pas affaire de nourriture ou de boisson, il est justice, paix et joie dans l'Esprit Saint. Rm 14 : 17.
Cependant les Églises jouissaient de la paix dans toute la Judée, la Galilée et la Samarie ; elles s'édifiaient et vivaient dans la crainte du Seigneur, et elles étaient comblées de la consolation du Saint Esprit. Ac 9 : 31.
Qu'Il daigne, selon la richesse de sa gloire, vous armer de puissance par son Esprit pour que se fortifie en vous l'homme intérieur. Ep 3 : 16.

Qu. Quels sont les avantages spéciaux s'amassant sur les apôtres par l'Esprit saint ? Qu'est ce que Christ leurs demandait jusqu'ici ?
R. Mais le Paraclet, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. Jn 14 : 26.
Mais quand il viendra, lui, l'Esprit de vérité, il vous introduira dans la vérité tout entière Jn 16 : 13.

Qu. L'Esprit Saint doit-il les mener dans toute vérité, alors parlant de lui-même, et donnant de sa propre ampleur ? Qu'a dit le Christ à son sujet ?
R. car il ne parlera pas de lui-même, mais ce qu'il entendra, il le dira et il vous dévoilera les choses à venir. Lui me glorifiera, car c'est de mon bien qu'il recevra et il vous le dévoilera. Jn 16 :13, 14.

Qu. Les hommes reçoivent-ils l'Esprit saint pendant qu'ils sont du monde, et dans leur condition naturelle, à la fin qu'ils peuvent devenir des enfants de Dieu, peuvent recevoir la parole, peuvent croire, peuvent se repentir, peuvent obéir à Christ ? Ou, après ils sont devenus des enfants de Dieu, ayant reçu la parole, de croire, de se repentir, d'obéir à Christ ? R. Et je prierai le Père et il vous donnera un autre Paraclet, pour qu'il soit avec vous à jamais, l'Esprit de Vérité, que le monde ne peut pas recevoir, parce qu'il ne le voit pas ni ne le reconnaît. Vous, vous le connaissez, parce qu'il demeure auprès de vous et qu'il est en vous.
Jn 14 : 16, 17.
L'homme psychique n'accueille pas ce qui est de l'Esprit de Dieu
: c'est folie pour lui et il ne peut le connaître, car c'est spirituellement qu'on en juge.
1Co 2 : 14.
Et la preuve que vous êtes des fils,
c'est que Dieu a envoyé dans nos cœurs l'Esprit de son Fils qui crie : Abba, Père ! Ga 4 : 6
Apprenant que la Samarie avait accueilli la parole de Dieu, les apôtres qui étaient à Jérusalem y envoyèrent Pierre et Jean. Ceux-ci descendirent donc chez les Samaritains et prièrent pour eux, afin que l'Esprit Saint leur fût donné. Car il n'était encore tombé sur aucun d'eux ; ils avaient seulement été baptisés au nom du Seigneur Jésus. Ac 8 : 14, 15,16.
Celui qui croit en moi ! " selon le mot de l'Écriture : De son sein couleront des fleuves d'eau vive. Il parlait de l'Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient cru en lui ; car il n'y avait pas encore d'Esprit, parce que Jésus n'avait pas encore été glorifié. Jn 7 : 38, 39.
Tandis qu'Apollos était à Corinthe, Paul, après avoir traversé le haut-pays, arriva à Éphèse. Il y trouva quelques disciples et leur dit : " Avez-vous reçu l'Esprit Saint quand vous avez embrassé la foi ? " Ils lui répondirent : " Mais nous n'avons même pas entendu dire qu'il y a un Esprit Saint. " Ac 19 : 1, 2.
Et pour y avoir cru, vous avez été marqués d'un sceau par l'Esprit de la Promesse, cet Esprit Saint. Ep 1 : 13.
Que nous pouvons recevoir l'Esprit de la promesse par la foi. Ga 3 : 14.
Dieu m'a choisi parmi vous pour que les païens entendent de ma bouche la parole de la Bonne Nouvelle et embrassent la foi Et Dieu, qui connaît les cœurs, a témoigné en leur faveur, en leur donnant l'Esprit Saint tout comme à nous. Ac 15 : 7, 8.
Repentez-vous, et que chacun de vous se fasse baptiser au nom de Jésus Christ pour la rémission de ses péchés, et vous recevrez alors le don du Saint Esprit. Ac 2 : 38.
Nous sommes témoins de ces choses, nous et l'Esprit Saint que Dieu a donné à ceux qui lui obéissent. Ac 5 : 32.


Partie 2 - Chapitres 6 à 13


__________________________________________________________________________________________________________________________


CHAP. VI

Du salut par le Christ…


__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Christ dans l'Ecriture n'est-il pas appelé un Sauveur ?
R. notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ, 2 P 3 : 18.

Qu. Christ est-il notre Sauveur originel comme pour lui-même, ou parce qu'il a été donné, a été exalté et a été élevé par un autre pour être le Sauveur ?
R. Car il n'y a pas sous le ciel d'autre nom donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés. " Ac 4 :12.
C'est lui que Dieu a exalté par sa droite, le faisant Chef et Sauveur. Ac 5 : 31.
C'est de sa descendance que, suivant sa promesse, Dieu a suscité pour Israël Jésus comme Sauveur. Ac 13 : 23.

Qu. Comment les Saints comptent-ils être sauvé par Christ ?
R. Nous sauvés par sa vie. Ro 5 : 10.
Nous attendons ardemment, comme sauveur, le Seigneur Jésus Christ, qui transfigurera notre corps de misère pour le conformer à son corps de gloire, avec cette force qu'il a de pouvoir même se soumettre toutes choses. Ph 3 : 20, 21.



Partie 2 - Chapitres 6 à 13
__________________________________________________________________________________________________________________________




CHAP. VII
 De la médiation de Christ…


__________________________________________________________________________________________________________________________

Qu. Christ n'est-il pas appelé le Médiateur entre Dieu et les hommes ?
R. Car Dieu est unique, unique aussi le médiateur entre Dieu et les hommes, le Christ Jésus, homme lui-même. I Ti 2 : 5.

Qu. Christ n'est-il pas aussi appelé le Médiateur de la Nouvelle Alliance ? Ou d'une meilleure Alliance ?
R. Jésus médiateur d'une alliance nouvelle, He 12 : 24.
Il est le médiateur d'une
meilleure alliance. He 8 : 6.




Partie 2 - Chapitres 6 à 13


__________________________________________________________________________________________________________________________





 

Publié dans articles

Commenter cet article